Les œuvres de l'exposition

Groupe impérial en Mars et Venus

Marbre blanc Musée du Louvre
Entre 120 et 140 après J-.C puis repris vers 170-175 après J-.C
H:1,73 m


Groupe impérial en Mars et Venus

Ce groupe statuaire devait représenter à l’origine l’empereur romain Hadrien(117-138) et l’impératrice Sabine. Nu, l’empereur est figuré en Mars dont il porte les attributs guerriers : casque à cimier, glaive, tandis que la cuirasse  est posée sur un tronc d’arbre. Sa compagne, imitant la position d’une statue célèbre connue par la réplique dite de la Venus de Capoue (musée archéologique de Naples), lui ajuste son baudrier. Premier empereur à être représenté divinisé de son vivant, Hadrien impose l’image de garant de la paix, assurant la prospérité de son empire.

Repris à la fin du 2ème après Jésus-Christ, ce groupe statuaire est une œuvre composite. La tête du personnage féminin a été remplacée et représente, sans doute, Lucille, femme de l’empereur Lucius Verus (161-169 après Jésus-Christ). De même l’effigie d’Hadrien, idéalisée, a pu servir de modèle générique à la figure de l’empereur divinisé. Ces modifications tardives pourraient s’expliquer par la volonté de Lucille de glorifier son époux défunt en l’élevant au rang des dieux, suivant en cela l’exemple d’Hadrien, la représentation « in forma deorum » étant reprise par les empereurs du 2ème siècle pour diffuser l’idéologie impériale. L’empereur Hadrien, philhellène, favorise au cours de son règne le retour au classicisme grec dont le groupe statuaire est en partie un exemple. Si la figure masculine en Mars est à rapprocher de l’Arès Borghèse (musée du Louvre, MR 65) du sculpteur Alcamène (fin du 5ème siècle avant Jésus-Christ), la figure féminine en Vénus s’inscrit dans la lignée des déesses à demi-nues du sculpteur Praxitèle (milieu du 4ème siècle avant Jésus-Christ) jusqu’à reconnaitre une citation de la Venus de Milo (musée du Louvre,  Ma 399) dans le glissement du drapé sur les hanches de la divinité.

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski