Les œuvres de l'exposition

Lutteur

Antoine Louis Barye (Paris, 1795 - Paris, 1875) Cire sur armature Musée du Louvre
19e siècle
14 x 9 x 5 cm


Le lutteur est une esquisse modelée en cire autour d’une potence centrale. Des épingles de 3 à 6 cm renforcent  la tête, les bras et les jambes. L’athlète, les jambes écartées, le haut du corps légèrement rejeté, est librement inspiré de l’Antique. Rapidement réalisée en matériau pauvre et fragile comme une première étape du travail, l’œuvre n’était pas destinée à être conservée ou exposée.

 

Le fonds d’atelier de Barye est particulièrement bien connu car il éditait et vendait lui-même son abondante production. Formé chez un graveur sur métal, il avait reçu à l’école des Beaux-Arts de Paris, une formation classique dans l’atelier du sculpteur Bosio et du peintre Gros. Il devint célèbre en 1831 en exposant au Salon Le Tigre dévorant un gavial, véritable manifeste du style romantique. Mais c’est surtout grâce à l’ouverture de sa fonderie que son œuvre fut diffusée dans les collections d’amateurs.

 

 

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux