Les œuvres de l'exposition

Vase étrusque au portrait d’Henri IV en pied sur fond vert

Abraham Constantin (Genève, 1785 – Paris, 1855) Porcelaine dure, Manufacture de Sèvres Musée national de Château de Pau
1814
H : O, 91 cm


L’artiste représente sur la panse de ce vase le roi Henri IV. Il s’inspire de l’œuvre  de Frans Pourbus Le Jeune (1570-1622), peintre d’Henri IV, intitulé Henri IV, roi de France en costume noir(musée du Louvre, INV 1708).Le choix du décor doit rappeler le prestige et la popularité dont jouit le premier Bourbon et rejaillir sur son lointain héritier, le roi Louis XVIII (1814-1824).

Ce vase élégant est l’œuvre du peintre Abraham Constantin. Il entre dans un atelier d’horloger et y apprend la peinture sur émail. Son apprentissage lui permet, une fois à Paris, de travailler à la manufacture de Sèvres. Celle-ci, devenue manufacture royale en 1759, fournit la cour en faiences et porcelaines. Abraham Constantin y déploie son talent de copiste d’œuvres d’artistes célèbres telles que celles du peintre italien Raphael (1483-1520). Très apprécié par l’épouse de Napoléon (1804-1815), l’impératrice Joséphine de Beauharnais qui lui passe commande mais aussi par les Bourbons après 1815, Abraham Constantin est officiellement consacré pour son talent en recevant en 1826 le titre de « Peintre sur porcelaine du roi ». Si le vase étrusque est fabriqué pour rappeler la généalogie du roi Louis XVIII, la production artistique du peintre genevois s’inscrit dans une volonté, au début du 19ème siècle, de conserver le souvenir du patrimoine par la copie de tableaux sur porcelaine dont les couleurs, à l’inverse des pigments d’une toile, ne se détériorent pas avec le temps.

 

© RMN-Grand Palais (Château de Pau) / René-Gabriel Ojéda