Des ressources adaptées à chaque handicap

Pour préparer, accompagner ou prolonger votre visite de « L’archéologie en bulles », la Petite Galerie met à votre disposition des ressources adaptées à chacun.

Filmée en langue des signes, enregistrée en audiodescription, adaptée au handicap mental, la visite proposée vous emmène à la rencontre des œuvres clefs de l’exposition. Plongez dans l’univers de l’archéologie, sur les traces de scientifiques passionnés, à la découverte des trésors extraordinaires des collections du musée...



Parcours  de visite et œuvres choisies :

Le parcours commence à l’aube du XIXe siècle, avec un moment fondateur dans l’histoire de l’archéologie : l’expédition en Egypte commandée en 1798 par Napoléon Bonaparte, dont témoigne la Vue du Sphinx et de la grande Pyramide gravée par Schroeder . Deux décennies plus tard, c’est un Champollion très napoléonien que peint Léon Cogniet, dans un portrait qui célèbre la détermination et la passion du déchiffreur des hiéroglyphes. En écho à ce monde égyptien redécouvert, le sarcophage en forme de momie de Tamoutnefret vous attend au centre de la dernière salle. Mais l’exposition vous offre auparavant d’autres trésors archéologiques à découvrir. Certains sont au cœur d’aventures à rebondissements, telle la statue de l’impératrice Sabine, trouvée à Carthage et perdue en Méditerranée avant d’être récupérée et reconstituée… D’autres font l’objet de découvertes fortuites, tel le trésor de Boscoreale, superbe argenterie enfouie lors de l’éruption du Vésuve, réapparue lors de fouilles 1800 ans plus tard. Cependant l’archéologie n’est pas seulement le fait de hasards, et des méthodes scientifiques sont progressivement mises en place : à travers l’exemple du site de Suse,  vous serez initiés à la stratigraphie, qui permet aux archéologues de retracer l’histoire des sites fouillés. Pour autant, la démarche scientifique n’empêche pas certains objets de garder bien des mystères : c’est le cas d’une statuette singulière retrouvée à Suse, aujourd’hui baptisée « Orant Cubiste », mais aussi du casque de Charles VI découvert au fond d’un puits lors des fouilles de la Cour Carrée du Louvre ! Les trouvailles archéologiques donnent ainsi lieu à nombre d’interprétations, et quelquefois la rêverie fantaisiste l’emporte sur la réalité historique. Le parcours se termine avec un tableau surprenant d’Hubert Robert, qui imagine la Grande Galerie du musée ruinée par le temps, à son tour chantier de fouilles dans un avenir lointain…


 


 

> Pour les publics sourds et malentendants : une visite en langue des signes française sous-titrée par IVT - International Visual Theatre

Des vidéos pour la visite de la Petite Galerie



> Pour le handicap mental  : une piste de visite adaptée

Découvrir l'exposition de la Petite Galerie

 

> Pour les publics aveugles et malvoyants : une visite en audiodescription

Consulter le parcours de la Petite Galerie