Animaux venus d'ailleurs

Présentation
Cette piste de visite permet de faire découvrir aux enfants l’exposition à travers des œuvres qui représentent des animaux exotiques ou qui sont faites à partir de matières animales (coquillage, ivoire…). Les œuvres sont abordées par l’observation, le questionnement et diverses activités.
Parti pris
Cette piste de visite se concentre sur sept œuvres, abordées dans l’ordre des salles. Pour chaque œuvre sont proposées des questions telles qu’elles peuvent être posées aux enfants ; les phrases entre crochets sont des éléments de réponse à destination de l’enseignant. Cette piste s'adresse aux élèves de 4 à 11 ans (Cycle 1 et 2).
Objectifs
Apprendre à observer une œuvre en se posant des questions et aborder diverses notions dans le domaine artistique (la représentation, la sculpture, la peinture, la matière) mais aussi géographique (les continents, les pays, les océans).
Matériel
Pour cette piste, chaque enfant devra disposer d’un crayon à papier et/ou de crayons de couleur (deux couleurs différentes suffisent), d’un support pour dessiner et écrire et d’un exemplaire imprimé en format A4 des images en annexes (la carte vierge en annexe 1, la girafe en annexe 2 et la bouteille à compléter en annexe 3).
Parcours

Avant la visite

Préparer les enfants à la visite au musée en leur posant des questions.

    • Qu’est-ce qu’un musée ?
    • Est-ce que certains parmi vous ont déjà visité un musée ? Est-ce que vous avez aimé ?
    • Qu’est-ce qu’on peut y voir ?

Montrer une photo du Musée du Louvre aux enfants pour les préparer à leur venue. Leur désigner le palais, leur expliquer que c’est par la pyramide qu’on rentre dans le musée.

Indiquer le nom de l’exposition : « Venus d’ailleurs ».

    • Que veut dire « ailleurs » ?
On va voir dans l’exposition des objets qui viennent d’autres pays que la France. Ils peuvent venir du même continent, ou d’autres continents.

    • Savez-vous sur quel continent se trouve la France ?
    • Connaissez-vous d’autres continents ?

Éventuellement, montrer une mappemonde pour faire repérer les différents continents aux élèves. 

Pendant la visite, nous allons voir des animaux qui ne vivent pas en France, ni en Europe. 
    • Est-ce que vous connaissez des animaux qui vivent loin d’ici ?

Coupe : Nautile monté 
Ultrich Ment (1570 - après 1634)
Augsbourg, 1617 – 1618
Nautile, argent, argent doré, camées 

OA 12205

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi

Les coquillages

Salle 1

    • Observez bien cet objet. Il est fabriqué avec un animal. Lequel à votre avis ? 
Cette coupe est faite avec la coquille d’un nautile, un mollusque marin.

    • Est-ce que vous avez déjà vu un coquillage de cette taille ?
On ne trouve pas de coquillages aussi gros en Europe. Celui-ci vient de très loin : peut-être des Caraïbes (en Amérique), ou de l’océan Indien (en Asie).

    • A quoi sert cet objet à votre avis ? Qu’est-ce qu’on pourrait mettre dedans ?
Il est peu probable que cet objet ait réellement servi à contenir quoi que ce soit. Il s’agit sans doute d’un objet d’apparat, décoratif et luxueux. Mais les élèves peuvent s’amuser à imaginer ce qu’on pourrait mettre à l’intérieur !. 

    • Dans la salle où nous sommes, on peut voir d’autres objets fabriqués avec des coquillages, mais aussi des tableaux qui représentent des coquillages. Est-ce que vous les avez trouvés ?

 

 

Cinq coquillages sur une table
Adriaen Coorte (1665-1707), actif à Middelbourg (Pays-Bas)
1696
Huile sur papier collé sur bois

RF 1970-53 

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado

 

Six coquillages sur une table
Adriaen Coorte (1665-1707), actif à Middelbourg (Pays-Bas)
1696
Huile sur papier collé sur bois

RF 1970-54

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado

 

    • Combien y a-t-il de coquillages sur chaque tableau ?

    • A votre avis, pourquoi ces coquillages sont-ils bien posés les uns à côté des autres, et pas rangés dans une boîte, ou dans un sac ? Pourquoi les a-t-on disposés de cette manière sur une table ?

    • Comment appelle-t-on le fait de réunir plusieurs objets de la même famille et de les organiser côté à côte (par exemple des figurines, des timbres, mais aussi des sculptures, des tableaux, ou ici des coquillages) ?

    • Est-ce que vous aussi vous collectionnez des objets ? Lesquels ?

Eléphant (l'éléphant Suleyman)
Augsbourg (Allemagne), vers 1590
Bronze

MR 3405

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre)/Stéphane Maréchalle

L’éléphant

Salle 2

    • Regardez cette sculpture. Quel est l’animal représenté ? Comment l’avez-vous reconnu ? Savez-vous comment s’appelle son très grand nez ? 

    • Regardez bien la trompe de cet éléphant. Est-ce que vous voyez le petit tuyau qui dépasse ? A quoi sert-il à votre avis ?
A cracher de l’eau : cette sculpture faisait partie d’une fontaine qui se trouvait dans un parc, dans un château en Allemagne. 

    • Sur quel continent se trouve l’Allemagne ? Est-ce que les éléphants vivent en Europe ?
Les éléphants vivent en Asie et en Afrique, pas en Europe. Mais certains éléphants ont voyagé à travers le monde et ont été amenés jusqu’ici. Aujourd’hui, il y en a même plusieurs dans les zoos. Mais à l’époque où cette sculpture a été faite, très peu d’éléphants avaient fait le voyage. Comme tout le monde voulait les voir, ils devenaient de véritables stars ! C’est ce qui est arrivé à Suleyman, un éléphant qui a voyagé depuis le Sri Lanka jusqu’au Portugal en bateau, puis qui a traversé l’Europe à pied pour aller en Autriche. En tout, son voyage a duré 10 ans.


Activité graphique : à partir de la carte vierge [annexe 1], demander aux élèves de tracer avec un crayon le voyage de Suleyman à travers le monde. Ils peuvent utiliser des couleurs différentes pour le trajet en bateau et le trajet à pied. Ils peuvent ensuite vérifier leur travail en regardant la carte qui indique le trajet de Suleyman près du cartel de l’œuvre.


    • Comment s’appellent les deux parties qui ressemblent à des dents autour de la bouche de l’éléphant ? 

Vous pouvez en voir une vraie au milieu de la salle, et même la toucher (il s’agit du seul objet exposé qu’il est possible de toucher dans l’exposition).

Girafe
Antoine Louis BARYE (1795 - 1875)
Cire sur armature métallique, bois

RF 238

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Adrien Didierjean

La girafe

Salle 2

    • Quel est cet animal ? A quoi le reconnaît-on ?

    • A votre avis, à quoi lui sert son grand cou ? 

    • Regardez la tige en métal qui relie sa tête au sol. Qu’est-ce que c’est ?

    • Ce n’est pas une corde, qui servirait à faire avancer la girafe, ou à l’attacher. Regardez sous le ventre de l’animal : on voit une autre tige. Est-ce que ça vous aide à trouver ?
Il s’agit de supports pour maintenir la sculpture en place. Le grand cou de l’animal ne pourrait pas tenir tout seul.

    • Les girafes vivent sur un seul continent. Est-ce que vous savez lequel c’est ?
Le sculpteur qui a réalisé cet objet n’a jamais voyagé en Afrique, mais il a vu une vraie girafe, à Paris. C’était la toute première girafe venue en France, il y a environ 200 ans. On connaît bien son histoire, car, comme l’éléphant Souleymane, elle était très célèbre. Elle s’appelait Zarafa, ce qui veut dire girafe en arabe [zarafah]. Elle est venue en France car elle a été offerte en cadeau par le vice-roi d’Égypte au roi de France. Elle a voyagé en bateau depuis l’Égypte, jusqu’à Marseille. Ensuite, elle a marché de Marseille à Paris. Sur le trajet, tout le monde se pressait pour la voir. Elle arrive en triomphe à Paris, accueillie par le roi, après 41 jours de voyage à travers la France.

Activité d’imagination : à partir de l’image de la girafe avec la bulle [annexe 2], proposer aux enfants d’imaginer à quoi pensait Zarafa en arrivant à Paris, après son long voyage. 

Triple étude d'une autruche
Pieter BOEL (1622 - 1674)
Huile sur toile

INV 3970

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux

L’autruche

Salle 2

    • Regardez ce tableau. A quelle famille appartiennent ces animaux ? Comment l’avez-vous deviné ? Comment s’appelle cet animal en particulier ?
Si les enfants ne trouvent pas, leur préciser qu’on peut lire le nom de cet animal sur le cartel, près de la sculpture. En profiter pour leur expliquer ce qu’est un cartel : une petite plaque où sont indiquées les informations sur l’objet.

    • Regardez les pattes des autruches. Combien y en a-t-il ?
On voit quatre pattes, mais on en devine au moins une autre, qui est un peu floue. 

    • Pourquoi à votre avis ? 
L’artiste a peint ces autruches sur le vif, c’est-à-dire qu’il les a peintes en les regardant directement (ces autruches se trouvaient à la Ménagerie royale de Versailles). Peut-être que l’une des autruches a bougé trop vite pour qu’il ait le temps de la dessiner, même rapidement. 

• Dans cette salle, on voit une autre autruche. Est-ce que vous l’avez trouvée ?

 

 

Autruche
Florence ?, 1560-1590
Bronze

TH 119 

© © RMN-Grand Palais (musée du Louvre)/Stéphane Maréchalle


    • Dans quelle position est-elle ? Qu’est-ce qu’elle est en train de faire ?
On dirait qu’elle est en train de courir. Le sculpteur a modelé les plumes de ses ailes en donnant l’impression qu’elles bougent dans le vent. L’autruche est un oiseau qui est incapable de voler, mais qui court très vite. C’est l’un des animaux les plus rapides du monde, beaucoup plus rapide qu’un humain, même un sportif de très haut niveau.

Aiguière à tête de taureau /Verseuse à vin
Afghanistan, 900 - 1100
Laiton

AA 60

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi

Le taureau 

Salle 4

    • Quel est cet objet ? A quoi peut-il servir ?
Il s’agit d’une verseuse à vin, l’équivalent d’une bouteille. 

    • A votre avis, par où sortait le vin lorsqu’on servait ?

    • Ce bec verseur est en forme de tête d’animal. Quel est l’animal représenté ? Comment le reconnaissez-vous ?
On a retrouvé plusieurs récipients à vin en forme de taureau dans la même région que celui-ci, en Afghanistan. On sait que parfois, le vin était aussi servi dans des cornes de taureau. Cela explique peut-être pourquoi le taureau était un motif souvent associé au vin. 

    • Regardez le bas de la bouteille, la panse. Est-ce que vous voyez les formes qui ont été gravées ? Qu’est-ce que cela pourrait être ?
Il s’agit d’écriture, qui n’est pas facile à lire, car c’est surtout une écriture décorative. Mais on peut quand même lire quelques mots arabes : « bénédiction », « bonheur », « joie », « félicité ».

    • Pourquoi ces mots sont-ils écrits sur la bouteille ? Qu’est-ce que cela veut dire ?
Ces mots servent sûrement à souhaiter du bonheur, de la joie, à celui ou celle qui utilise la bouteille, et qui boit du vin. Un peu comme quand on écrit « bonne année » sur un gâteau, par exemple. Cela indique que cette bouteille n’était pas utilisée tous les jours, mais à l’occasion de fêtes.   

Activité graphique : à partir de l’image de la bouteille [annexe 3], proposer aux enfants d’imaginer un autre bec verseur, avec une autre tête d’animal. 

Après la visite

Retour de la visite : revenir sur les activités faites dans l’exposition, en faisant présenter aux enfants leurs travaux :
    • Ce qu’ils ont imaginé des pensées de la girafe Zarafa
    • Leur bouteille à tête d’animal

Prolongements :
    • Activité plastique
Créer son petit cabinet de curiosité en s’inspirant des tableaux représentant des coquillages. Chaque élève dispose d’une boîte à chaussure posée sur un côté long, comme s’il s’agissait d’une petite étagère. Il décore le fond avec du papier coloré ou de la peinture, puis y dispose les objets qu’il aime collectionner (pierres, fleurs, figurines…). Les boîtes peuvent être exposées les unes à côté des autres, dans la classe, pour faire comme une vraie exposition. Les élèves peuvent même écrire un cartel pour accompagner leur création : ils y indiquent leur nom, le titre qu’ils donnent à l’œuvre, et surtout, ils précisent les matériaux qui constituent la collection (plastique, métal, bois…).

    • Organiser de petits exposés en classe
Chaque élève choisit un animal « exotique » (qui ne vit pas en Europe) et le présente aux autres : où vit-il, que mange-t-il, est-ce qu’il vit en groupe ou seul … ?

    • Travailler sur le planisphère
Montrer à nouveau un planisphère en classe. Imprimer des images des objets qui ont été vus dans l’exposition, et demander aux enfants de placer chaque image sur le bon continent. 

    • Regarder le film d'animation Zarafa 
Regarder en classe le film d’animation Zarafa, qui raconte l’amitié entre un petit garçon et la girafe offerte à Charles X par Méhemet Ali en 1827.


Textes : © Musée du Louvre / Cécile Cunin

Annexes

Activité 1 : Le planisfère

Activité 2 : la girafe

Activité 3 : la bouteille