Les œuvres de l'exposition

Figure d’applique : Christ en croix

France Bronze doré Musée du Louvre
Vers 1150


Le Christ est représenté mort  cloué sur une croix disparue qui devait être travaillée dans un autre matériau. Le corps strictement frontal est ici largement géométrisé et semble échapper aux tensions d’un corps suspendu : les mains sont grandes, les bras longs, les deux jambes restent parallèles, le buste est étroit et strié par les incisions notant les côtes.  

La frontalité de la composition est cependant rompue par l’inclinaison de la tête aux yeux clos et par les bras légèrement pliés. Ce n’est pas un Christ glorieux mais le Christ souffrant et mort qui est ici représenté. Il porte un linge noué autour de la taille appelé périzonium, animé par des plis suggérés par des pointillés et par l’enroulement d’un nœud de la ceinture sur la hanche droite. Cette stylisation expressive marque l’apogée d’un courant de l’art dit roman qui s’est développé en Bourgogne autour du foyer que constitue la grande abbaye de Cluny. Le Christ détaché de la croix dit Christ Courageot au musée du Louvre en constitue à l’échelle monumentale la réalisation la plus spectaculaire. 

 

 

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi