Les œuvres de l'exposition

Henri IV en Jupiter

Barthélémy Prieur [Berzieux (Marne, France), 1536 - Paris,1611] Paris Bronze Musée du Louvre
Vers 1600-1610
H: 0,63 cm


Ce petit bronze assimile Henri IV à Jupiter, le « roi » des dieux dans la mythologie romaine, identifiable à son foudre dans la main gauche et à l’aigle à ses pieds. Si le visage est reconnaissable et marqué par le temps : barbes et rides, le corps est représenté en nudité héroique et idéalisé selon le modèle antique. Henri IV, comme le maitre de l’Olympe, est celui sur qui repose l’autorité de la monarchie.

 Si les représentations du souverain en divinités : Jupiter, Mars,le dieu de la guerre chez les romains(Henri IV en dieu Mars, musée national du Château de Pau, …)ou sous les traits du héros Hercule (Portrait d’Henri IV en Hercule terrassant l’Hydre de Lerne, musée du Louvre, MR 3256) ne sontpas inhabituelles, Barthélémy Prieur est dans cette œuvre  plutôt audacieux. Comme d’autres artistes de la cour, le sculpteur choisit de ne pas idéaliser les traits du visage du souverain mais il n’hésite pas à associer cette veine réaliste à un corps complètement nu, athlétique et vigoureux. La statuette qui a pour pendant une Marie de Médicis en Junon (musée du Louvre (OA 11055), dont le sculpteur a dénudé la poitrine, représente le couple royal en divinités mythologiques selon le goût de la Renaissancece qui lui autorise cette nudité peu commune. Barthélémy Prieur, sculpteur du roi depuis 1594, qui tenait boutique de statuettes, réutilisa ces deux bronzes et  les fit déclinersous forme de bustes par son atelier très actif dans la diffusion de l’image du roi et de la reine. Ces petits objets pouvaient servir de décor aux meubles. 

 

© Musée du Louvre, dist. RMN - Grand Palais / Pierre Philibert