Les œuvres de l'exposition

Inauguration de la statue equestre d'Henri IV sur le pont Neuf, 25 août 1818

Hippolyte Lecomte (Puiseaux,1781- Paris, 1857) Musée national du château de Versailles
H : 79cm ; L : 119cm


Le peintre représente l’inauguration de la statue équestre d’Henri IV (1589-1610), fondateur de la dynastie des Bourbons, par le roi Louis XVIII (1815-1824), le 25 août 1818. A gauche, un décor éphémère en forme d’arc et aux chiffres d’Henri IV semble servir d’écrin au monument équestre ; à droite, une tribune orientée vers la place Dauphine accueille la famille des Bourbons entourée par la cour qui vient d’assister à la parade militaire (???). Une foule nombreuse et curieuse assiste à la cérémonie. En choisissant Henri IV pour modèle, Louis XVIII affirme la continuité de la dynastie et sa légitimité après la Révolution et l’Empire (1789-1815).

Œuvre du sculpteur François-Frédéric Lemot (1771-1827), la statue royale d’Henri IV de 1818 remplaçait celle, en plâtre, érigée provisoirement pour l’entrée de Louis XVIII à Paris le 3mai 1814 dont le socle portait une inscription gravée « Le retour de Louis fait revivre Henri », qui rappelait peut-être la destruction par les révolutionnaires en 1792 de la 1ère statue commandée à l’artiste florentin Pietro Tacca (1577-1640) à l’initiative de Marie de Médicis et inaugurée après la mort du roi en 1614, dont le Louvre conserve le groupe des 4 captifs réalisés par Pierre de Francqueville (MR 1668 à 1671). Plus sûrement, cette inscription reliait louis XVIII à son lointain prédécesseur. Le roi avait même  fait mettre à l’intérieur du ventre du cheval, telles des reliques, un volume de l’Henriade de Voltaire (1694-1778) ou encore le Henri IV de Hardoin de Pérefixe (1606-1671).Afin de marquer de leur empreinte l’espace urbain de la capitale,  les Bourbons font également exécuter une nouvelle statue de Louis XIV, place des Victoires. Commande du roi Louis Philippe pour les salles historiques du musée de l’histoire de France à Versailles, cette œuvre d’Hippolyte Lecomte, datée de 1842, doit servir le pouvoir né de la révolution de 1830, réconcilier républicains, bonapartistes et monarchistes en utilisant l’image du roi Henri IV, symbole du rassembleur après avoir mis fin aux guerres de Religion (1562-1598)

 

© Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / Christophe Fouin