Les œuvres de l'exposition

La Liberté

Pierre-Jean David, dit David d’Angers (Angers, 1788 - Paris, 1856) Bronze Musée du Louvre
1839
H : 0,57 m L : 0,23 m Pr : 0,17m


David d’Angers choisit de personnifier la Liberté sous l’apparence d’une jeune femme déterminée, les traits du visage tendus : le front est  plissé, les sourcils froncés et  le menton volontaire. Vêtue d’une tunique à l’antique, elle porte un bonnet phrygien, symbole des esclaves affranchis dans l’Antiquité. Elle tient fermement une baionnette,  arme des barricades et une gerbe de laurier qui représente les droits acquis par le peuple en lutte qui a brisé les chaines de la servitude et qui sont sculptées au sol. Deux vers de la Marseillaise sur la plinthe : Liberté, liberté chérie/ combats avec tes défenseurs ; sur l’équerre, symbole d’égalité, les inscriptions « Egalité-Fraternité »rappellent les valeurs défendues par la Révolution française de 1789 et  par la Révolution de 1830 dont les dates figurent sur un ruban.

Le sculpteur David d’Angers fait preuve de modernité en utilisant, tout comme Eugène Delacroix dans son tableau « La Liberté guidant le Peuple » (musée du Louvre, RF 129), une baionnette et non la pique traditionnelle et en rompant avec l’iconographie traditionnelle de la Liberté puisqu’il représente une jeune femme debout et en tunique courte alors qu’un décret de 1792 imposait  à la figure de la liberté d’être assise et un vêtement, certes à l’antique, mais long. Œuvre personnelle datée de 1839, David d’Angers revendique par cette création, son militantisme républicain alors que le pouvoir (la Monarchie de Juillet (1830-1848), le boude depuis qu’il a réalisé les reliefs du fronton du Panthéon, en 1837 à Paris, considérés comme trop révolutionnaires. En 1839, le musée municipal d’Angers, sa ville natale, lui ouvre une galerie de sculptures. David d’Angers expose ses œuvres  dans le but d’éveiller le plus grand nombre au sentiment républicain et offrir en exemple des portraits d’hommes exceptionnels. Son modèle de  la Liberté connait alors un grand succès public et est décliné dans une grande diversité de matériaux : biscuit, faience, épreuves en bronze et plâtre et est diffusé dans les départements.

 

© Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Pierre Philibert