Les œuvres de l'exposition

Le trésor de Tôd

Argent, lapis-lazuli, or, coffre en bronze E 15128 à E 15318


Le trésor de Tôd

En 1936 l’archéologue Bisson de la Roque (1885-1958) fait soulever les dalles du temple dédié à Tôd par le pharaon Sésostris 1er (1934-1898 avant J.-C) au dieu Montou, protecteur de la vallée de Thèbes. Il découvre quatre coffres contenant de nombreux objets en matériaux précieux. Selon le partage des fouilles en vigueur,  le musée du Louvre conserve l’un de ces coffres et son contenu.


 

Trésors archéologiques

L’histoire de l’archéologie est ponctuée de découvertes extraordinaires et inattendues. Pour l’archéologue, le mot  « Trésor » revêt cependant une signification particulière. Il peut s’agir de pièces d’orfèvrerie enfouies intentionnellement pour échapper à une catastrophe naturelle ou un conflit. C’est aussi, comme dans l’Orient ancien et l’Egypte des pharaons, le dépôt volontaire d’un ensemble d’objets consacrés à une divinité notamment pour la fondation d’un sanctuaire. La Bande dessinée aime mettre en scène les moments de ces découvertes fortuites ou non. Ses héros s’engouffrent dans des souterrains obscurs ou au fond des océans en quête de trésors ou de civilisations disparues.



© Musée du Louvre, dist. RMN - Grand Palais / Christian Décamps