Les œuvres de l'exposition

Louis Philippe

Franz-Xavier Winterhalter Musée national du Château de Versailles
1839
H : 263,5 cm L : 189 cm


Le roi Louis-Philippe (1830-1848), portraituré en pied, de ¾ gauche, au centre d’un décor qui ouvre sur le parc de saint Cloud, est vêtu de la grande tenue de lieutenant général et porte les insignes de Grand Croix de La Légion d’Honneur, distinction  créée par Napoléon Ier (1804-1815). Si les regalia, insignes traditionnelles de la monarchie  sont présentes, elles sont reléguées au deuxième plan au profit de la Charte qui institue une monarchie constitutionnelle sur laquelle le « roi-citoyen », qui n’a jamais été couronné ni sacré, pose sa main, comme s’il rappelait le serment prêté au texte en 1830, lors de son accession au trône, à la faveur de la Révolution dite des « Trois Glorieuses ».

Le peintre Winterhalter, devenu le portraitiste officiel de Louis-Philippe et de la famille royale imposa une nouvelle représentation du souverain : celle du « roi-citoyen » en tenue militaire ou vêtu simplement selon la mode bourgeoise de son temps. Elle servit jusqu’à la fin du règne à diffuser l’image officielle de Louis-Philippe dans le royaume et à l’étranger. C’est ainsi que ce portrait daté de 1839 et réalisé pour le palais des Tuileries, résidence royale, servit de modèle au peintre Gustave-Adolphe Chassevent (1818- 1901) qui en réalisa une copie pour le consulat de France à Panama mais qui n’arriva jamais à destination du fait de la Révolution de 1848 qui renversa Louis-Philippe. Le tableau est aujourd’hui conservé au Louvre (INV 20387).

 

© Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / Christophe Fouin