Les œuvres de l'exposition

Paire d'aiguières

Paire d'aiguières Japon, vers 1680 Et Paris, vers 1770 (monture) Laque, bronze doré
27,5 cm x 18 cm


Paire d'aiguières

MR 38 084 MR 38 085

Pendant la fermeture officielle du Japon aux Européens (1650-1842), les précieux objets, dont les laques, parvenaient malgré tout en Europe. En premier lieu par l’intermédiaire de la Compagnie hollandaise des Indes orientales, qui était tolérée, mais aussi par la contrebande et via la Chine. Ces deux aiguières de bois laqué typiquement japonaises par leur décor ne le sont pas du tout par leur forme. Ce type de vase à long col, avec un fin bec verseur, est d’origine perse (Iran). Faut-il penser que ces aiguières furent conçues pour le marché ottoman ? En tout cas, elles furent montées à Paris telles que nous les voyons aujourd’hui. Elles appartinrent à Mme de Pompadour avant d’être acquises par Marie-Antoinette.


© RMN - Grand Palais (Musée du Louvre) / Martine Beck-Coppola